Archives de Catégorie: Non classé

Unsettling Restoration Ecology in an Ancient and Urban Oak Savannah

Avec Natasha Myers

Le Vendredi 8. Juin. Université Libre de Bruxelles, Salle NA4.302, de 14 à 17 heures 

Natasha Myers will present an ambulatory ethnography of a natureculture millennia in-the-making. The paper offers a series of stories about the deep time and current transformations underway in Toronto’s High Park oak savannahs. It explores ecological restoration efforts as forms of settler colonial land management, and examines how these practices perpetuate colonial occupation on these lands. The paper opens up questions about ways that land care in the oak savannah might be imagined otherwise.

La séance se tiendra en anglais, si vous souhaitez la préparer en amont vous êtes inviter d’écrire un mail à Nicolas Prignot qui vous fournira le papier entier en format pdf. nicolasprignot@gmail.com

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Terres des Villes: Enquêtes potagères de Bruxelles aux premières saisons du 21e siècle 

Le 22 mai de 14h à 17 h

avec Nicolas Prignot, Alexis Zimmer et Benedikte Zitouni

La prochaine séance du séminaire Pragmatiques de la Terre sera consacrée au livre Terres des Villes: Enquêtes potagères de Bruxelles aux premières saisons du 21e siècle (éditions de l’éclat, 2018) réalisé par Livia Cahn, Chloé Deligne, Noémie Pons-Rotbardt, Nicolas Prignot, Alexis Zimmer et Benedikte Zitouni. Ces trois derniers auteurs étant également des membres du GECo, nous leur avons demandé de nous présenter des récits du livres en explorant la dimension spéculative de ceux-ci. Ils tenteront d’établir des ponts ou traverses entre les enquêtes menées dans les potagers et les auteurs ou héritages explorés par le GECo.
La séance se déroulera le 22 mai, de 14h à 17h, dans la Salle Doucy (S12-123), 12e étage de l’Institut de Sociologie, 44 avenue Henri Jeanne, 1050 Bruxelles.
Si vous souhaitez d’avoir accès aux textes afin de préparer la séance, écrivez à Benedikte Zitouni: benedikte.zitouni@gmail.com

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Pourquoi ce qui se passe à Notre Dame des Landes nous importe-t-il ?

par Isabelle Stengers, philosophe, Université Libre de Bruxelles et Serge Gutwirth, juriste, Vrije Universiteit Brussel

Emmanuel Macron nous l’aura fait savoir, la colère de ceux et celles qui habitent aujourd’hui la « zone » de Notre Dame des Landes, appelée « à défendre », n’est pas légitime. L’aéroport ne se ne fera pas, et ces personnes ne sont désormais là que pour défier la Loi et l’État. Il est donc bien entendu que tous ces gens qui participent à des manifestations de solidarité dans tant de villes et de bourgades, en France et ailleurs, qui signent des textes de soutien, qui ont répondu massivement le dimanche à l’invitation des zadistes et sont venus en foule de tous âges et de partout, malgré les barrages et les menaces policières, apportent leur appui à la violence et aux fauteurs de chaos ? Y compris, par exemple, le très respectable Philippe Descola professeur au Collège de France ? Mais le Président ne se laissera pas perturber par leurs raisons de protester et d’agir. Il a décidé apparemment qu’il serait bien suffisant d’en appeler au seul bon sens. Imaginez que quelqu’un vienne occuper votre salon ! Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Très beau compte rendu du livre « Another Science is Possible » d’Isabelle Stengers

The challenge faced by Isabelle Stengers’ Another Science is Possible: A Manifesto for Slow Science is perhaps best illustrated through the review by Jennifer Schnellmann, professor of pharmacology, published in the Times Higher Education in December 2017 (to the best of my knowledge, the first review of the book in English). The Manifesto, Schnellmann writes, “makes a passionate plea for decelerating the pace of scientific activity,” arguing that scientists should renounce the “arrogance” that keeps them from public engagement and take more seriously the wider “relevance” of their knowledge.

41I+rZmZg4L._SX317_BO1,204,203,200_.jpg

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Séminaire Pragmatique de la Terre avec Sophie Houdart, 28.03.2018 autour de ses recherches sur le désastre nucléaire de Fukushima

Nous sommes heureux de vous annoncer la venue de l’anthropologue Sophie Houdart, le mercredi 28 mars.
La séance se déroulera dans la salle Henri Janne, de 14 h à 16 h 30.
Vous y êtes cordialement invités !
 
Sophie Houdart nous présentera les recherches qu’elle mène actuellement sur le désastre nucléaire de Fukushima. Elle nous a transmis un texte-document de travail pour préparer la séance. Il est disponible sur demande, en écrivant à zimmer.alexis@gmail.com

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Séminaire avec B. Latour autour de « Où atterrir? »

Le GECo accueillera, le mardi 16 janvier 2018, Bruno Latour pour discuter avec lui de son dernier livre Où atterrir? Le séminaire se tiendra de 14H à 17H à la salle H. Spaak à l’Institut d’Etudes Européennes à l’Université Libre de Bruxelles (Avenue F.D. Roosevelt 39, 1050 Bruxelles). Le séminaire est ouvert à tous mais implique la lecture préalable du livre

9782707197009

B. Latour, Où atterrir

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Benedikte Zitouni et Isabelle Stengers dans un cycle de conférences sur l’écoféminisme à l’UCL

e_cofe_minisme_web - copie 2

Et voici, déjà, Benedikte Zitouni avec un premier enregistrement sur YouTube:

 

Poster un commentaire

Classé dans conférence, Non classé

Parution de « Brouillards toxiques » d’Alexis Zimmer

zimmer_cover_def_ok_webDu 1er au 5 décembre 1930, un brouillard épais se répand dans la vallée de la Meuse, non loin de Liège. Hommes et bêtes sont profondément affectés lors de sa survenue, et ils sont nombreux à y laisser leur vie. Après sa dissipation, des experts tranchent : « le seul brouillard » est responsable. Pourtant, sur place, nombreux sont ceux à incriminer les émanations des usines de la région, l’une des plus industrialisées d’Europe. Un an plus tard, des experts du parquet rendent d’autres conclusions : la consommation massive du charbon et les composés soufrés des émanations industrielles sont mis en cause. L’exceptionnalité de l’événement est cependant attribuée à la prédisposition des corps et aux conditions météorologiques particulières de cette première semaine de décembre 1930. Mais comment du « charbon » en vient-il à participer à la production de brouillards et à rejoindre ainsi, jusqu’à tuer, les poumons de ceux qui se sont retrouvés contraints de le respirer ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé, publication

Manifeste « Pour un contre-monument ou comment décoloniser la statue de Léopold II? »

Découvrez via le lien ci-dessous le texte du manifeste « Pour un contre-monument ou comment décoloniser la statue de Léopold II? », signé par plusieurs membres du GECo et publié le 15 juin 2016 par le journal Le Soir: http://www.lesoir.be/1240252/article/debats/cartes-blanches/2016-06-15/comment-decoloniser-statue-leopold-ii

1 commentaire

Classé dans Non classé